Rubriques et derniers articles de la Jupe

Compte rendu de "La Nuit des femmes"

13/12/2017
Le 2 décembre dernier s'est tenue à Troyes la première "nuit des femmes" organisée en partenariat entre le Comité de la jupe, l'institut Rachi et le CIDFF de l'aube. L'est éclair, journal local, en a fait un compte rendu ce matin. La vidéo du débat sera bientôt disponible sur le site et la page Facebook du Comité de la jupe. Merci encore à toutes les participantes !

Conférence-débat "ASILE ET EXCISION : actualités sur le certificat médical"

10/12/2017

L'association Excision, parlons-en! a le plaisir de vous inviter à sa conférence-débat "ASILE ET EXCISION : actualités sur  le certificat médical", qui se tiendra le 29 janvier 2018 à 14h au Palais du Luxembourg à Paris. Le Comité de la Jupe relaie cette invitation et espère nous voir nombreuses et nombreux à y participer.

Le genre grammatical : un débat franco-français ?

25 novembre 2017

Je ne suis ni linguiste, ni écrivain, ni journaliste, ni ethnologue, je n'enseigne ni le français ni la grammaire et j'avoue à ma grande honte que je ne m'étais jamais posé la question de savoir si l'affectation du genre dans le langage pouvait présenter ou non un caractère sexiste et discriminant.

Femmes en résistance à la modestie : le programme de la 15e édition !!!

09/09/2017
Le « formidable » programme des 15 ans
de Femmes en résistance est en ligne !
30/09 et 01/10 à l’espace Jean Vilar d’Arcueil
Devinette : qui est toujours bien à sa place, sans rien qui dépasse, et sans dire un mot plus haut que l’autre ?  Qui est capable des plus grandes merveilles sans se mettre en avant ?
Assez de cette modestie imposée ! Résistance !

Simone de Beauvoir, Une jeune fille qui dérange

09/09/2017
Simone de Beauvoir, Une jeune fille qui dérange
par Sophie Carquain (auteure de littérature jeunesse) et Olivier Grojnowski (dessinateur), Marabout, collection Marabulles – octobre 2016 – 128 pages – 17,95 €.
Savons-nous bien tout ce que les femmes doivent à Simone de Beauvoir ? L’aurions-nous oublié ? Cette bande dessinée nous le rappellera, en montrant comment Simone a traversé, éprouvé, dans sa propre existence d’enfant et de jeune fille, ce qu’elle théorisera plus tard, dans Le deuxième sexe. Avec beaucoup de talent, d’à propos et d’esprit de synthèse, Sophie Carquain raconte « comment c’était avant », dans les années quinze, vingt, d’il y a… déjà… un siècle.

Assemblée des déléguées de la Ligue suisse des femmes catholiques 2017

06/07/2017

Hildegard Aepli est l’initiatrice du projet Église avec les femmes. Née en 1963, aînée de sept enfants, elle a passé son enfance dans l’Oberland St-Gallois. Après une formation à l’enseignement et à la théologie, puis quelques années en tant qu’assistante pastorale au Toggenburg, elle a été appelée comme accompagnatrice spirituelle des étudiants en théologie à Fribourg. Parallèlement, elle s’est formée comme responsable de retraites spirituelles. En 2011, elle est partie à pied avec trois autres camarades de la maison de retraite Lassalle pour Jérusalem.

Simone Veil, un témoignage

05/07/2017
À la CCBF et au Comité de la Jupe depuis leur création, Jacqueline était à l'époque des faits élue dans une ville de la périphérie toulousaine et engagée au Centre des Démocrates Sociaux. Les femmes du CDS avaient créé une section locale des « Femmes démocrates" organisatrice de cette manifestation.
Bien des voix autorisées demandent que la dépouille de Simone Veil rejoigne au Panthéon les grands Français qui ont marqué l’Histoire de France. Je les rejoins d’autant plus volontiers que Simone Veil est déjà dans mon Panthéon personnel depuis bien longtemps.

L’hommage à Simone Veil d’une femme catholique

05/07/2017

On n’entend que très discrètement la voix des prélats parmi les auteurs des hommages à Simone Veil. Saluer la mémoire de celle qui a fait entrer dans notre législation le droit pour les femmes de décider d’interrompre une grossesse ne semble pas envisageable pour l’Église catholique qui, on le sait, est opposée à l’IVG au nom du droit à la vie, même quand cette vie est le fruit d’un viol ou d’un inceste. Mais ce n’est pas l’objet de cette tribune de commenter ce point de vue.

Ça bouge – un peu – chez les Allemands au sujet du diaconat féminin

17/05/2017

Monseigneur Gebhard Fürst, évêque-théologien allemand de Rottenburg-Stuttgart, a affirmé, lors d’un rassemblement de l’Association des femmes catholiques d’Allemagne (KDFB), le 27 mars dernier, que l’heure était arrivée pour que le diaconat féminin devienne réalité dans l’Église catholique. Par ailleurs, on peut – encore vaguement – espérer que la conférence épiscopale allemande se décide pour le diaconat sacramentel des femmes.

Pages