Vie de l'Eglise

La mort d'une religion

Jaques Meurice
29/04/2018

 

La mort d’une religion

 

Eh oui ! les religions sont comme les êtres humains, elles naissent un jour, elles vivent, grandissent, prospèrent, puis elles sont malades et un jour aussi, elles meurent et disparaissent. Leur vie est seulement habituellement plus longue que celle des hommes, elle se compte en siècles plutôt qu’en années, à tel point que beaucoup d’adeptes et de fervents adhérents ont souvent été persuadés de leur immortalité. Au cours de son histoire, l’humanité a cependant connu bien des exemples de mort de religions. […]

Les religieuses, corvéables sans merci dans les services d’Église ?

Marie-Lucile Kubacki
04/03/2018

 La presse a abondamment relayé la protestation des religieuses à travers l’article du supplément de l’Osservatore romano, « Donne, Chiesa, Mondo ». Avec l’aimable autorisation de la rédaction, nous avons le plaisir de partager avec vous l’article dans sa totalité.

Sœur A. est arrivée d’Afrique noire à Rome il y a une vingtaine d’années de cela. Depuis, elle accueille des sœurs apostoliques venues du monde entier et depuis quelques temps, elle veut témoigner de ce qu’elle voit et de ce qu’elle entend sous le sceau de la confidence...

Sur un article des Études, « Des femmes avec des hommes, avenir de l’Église »

Sylvie de Chalus
05/02/2018
femme et homme lisant la bible

Anne-Marie Pelletier, universitaire, bibliste, auteure de plusieurs ouvrages, a été lauréate du prix Joseph Ratzinger en 2014, première femme à recevoir cette distinction. Elle a également rédigé le texte des Méditations pour le Chemin de Croix qui a eu lieu au Colisée, à Rome, en avril 2017. En janvier de la même année, elle a donné un article à la Revue Études – repris ensuite dans le numéro hors-série « Quelle place pour les femmes ? » paru en octobre 2017 (p. 205-214).

À trois conditions. Pourquoi ne pas donner la parole à des femmes et à des hommes laïcs ?

Comité de la Jupe
21 avril 2016

Dans l'Église de l'époque post-conciliaire, depuis que le Pape Jean avec un discernement prophétique identifia parmi les « signes des temps » l’entrée de la femme dans la vie publique, nous entendons souvent des voix s'élever pour demander une plus grande valorisation de la femme dans l'Église, sa plus grande participation aux diverses institutions qui la dirigent et l'organisent, une reconnaissance de toutes les facultés que, en tant que baptisée, elle possède de plein droit.

Une femme au Secrétariat du Vatican pour les communications

Comité de la Jupe
23 mars 2016

Le pape François a récemment nommé une femme, la théologienne Natasa Govekar, comme directrice du département de théologie pastorale du Secrétariat du Vatican qu’il a récemment créé pour coordonner et rationaliser les communications du Vatican. « Nommer une femme à la tête du département de théologique pastorale est une façon d’affirmer que l’attention à la pastorale n’est pas exclusive aux pasteurs, mais implique des pratiques et des façons d’être Église aujourd’hui », rappelle Dario Vigano, préfet du Secrétariat.

13 mars 2016 : 3e anniversaire de l’élection du pape François !

Comité de la Jupe
13 mars 2016

La CCBF, Viandanti et le Forum Européen des Comités Nationaux des Laïcs s’unissent pour déclarer leur soutien aux orientations de son pontificat et répondre à l’appel : « Marcher, édifier et confesser Jésus-Christ ».

Conférence de Sylvie Barnay le 6 mars

Comité de la Jupe
1 mars 2016

Qui dit dimanche de Carême dit Conférences en la cathédrale Notre-Dame de Paris. Pour ce grand rendez-vous de réflexion sur l’actualité de la foi chrétienne, le philosophe Rémi Brague, chargé d’animer l’édition 2016 qui s’interroge sur « le sens spirituel des cultures », a joué la parité. Il a donc invité trois femmes à faire entendre leur voix au cours de ces après-midis dominicales qui proposent un discernement chrétien sur la culture contemporaine susceptible d’éclairer les tâches de l’évangélisation à venir.

Enfin ! Messeigneurs, lavez ces petits petons qui vous font si peur...

Anne Soupa
21 janvier 2016

Beaucoup de recommandations, depuis plusieurs années, demandaient la modification des consignes du Missel Romain au sujet du lavement des pieds.

En effet, la soudaine bonne volonté romaine, outre qu’elle répond à une demande du pape, va pouvoir mettre fin à une contradiction théologique qui n’avait jusque là choqué que quelques esprits tordus, dont ceux du Comité de la jupe.

Sainte Marie-Madeleine, ce 22 juillet

Comité de la Jupe

Nous fêtons ce jour Marie-Madeleine, appelée dès le 2e siècle « l’Apôtre des Apôtres », car c’est elle qui a été annoncer la résurrection du Christ aux Apôtres, à la demande même de celui-ci.

Marie-Madeleine, la première à avoir vu le Christ ressuscité.

Marie-Madeleine qui a entendu le Christ lui dire :« Noli me tangere », « Ne me touche pas » et a compris que celui-ci resterait toujours présent, mais d’une autre manière.

Silencieuse car illégale : l’exclusion des femmes de la distribution de la communion et des lectures

Comité de la Jupe
De plus en plus de paroisses catholiques excluent non seulement les filles des groupes d’enfants de chœur, mais encore les femmes de la lecture de la Bible et de la distribution de l’Eucharistie. term paper Concernant les enfants de chœur1, on nous dit que c’est pour donner envie aux garçons de devenir prêtre. Avons-nous donc perdu toute confiance dans les bienfaits de ce ministère pour que son renouvellement dépende de la formation de garçons dès le plus jeune âge ? Et la survie du ministère du prêtre passe-t-elle donc par la relégation des femmes au second rang parmi les laïcs ?

Jeudi 26 novembre au 222 à 20 h 15

Comité de la Jupe

Théologie féminine ou théologie féministe ?
Avec sr. Véronique Margron o.p., Doyenne de la faculté de théologie d'Angers et Claude Plettner, journaliste et écrivain.

Quarante ans après l'avènement de l'ère féministe, du M.L.F., à l'époque de « Ni putes ni soumises » et des « Chiennes de garde »
y-a-t-il une manière féministe -ou féminine- de faire de la théologie ?
Le modèle anglo-saxon de la religieuse ou de la théologienne est-il pertinent pour la France ?

La coupure liturgique de Romains 16

Comité de la Jupe

La première lecture proposée le samedi de la 31ème semaine du temps ordinaire dans le calendrier liturgique catholique romain propose des versets du chapitre 16 de l’épître de Paul aux Romains. On y voit l’apôtre saluer ses amis de Rome. Or, curieusement, la lecture ne commence qu’au verset 3 : « Saluez Prisca et Aquilas, mes collaborateurs en Jésus-Christ … ». Si on ouvre sa Bible, on voit que le chapitre commence par ces versets : « Je vous recommande Phoebé, notre sœur, diaconesse de l’église de Cenchrées.

Pages