Le genre grammatical ! ! ! !

Pourquoi, dès que c'est UNE galère, c'est tout de suite au FÉMININ ?
LA pluie, LA neige,
LA grêle, LA tempête,
tout ça, c'est pour vous les FEMMES
Nous, c'est LE soleil, LE beau temps,
LE printemps, LE paradis !
Vous, vous n'avez vraiment pas de chance :
LA vaisselle, LA cuisine,
LA bouffe, LA poussière,
LA saleté, LA balayeuse.
Nous, c'est LE café
dans LE fauteuil
avec LE journal
en regardant LE football
et ça pourrait être LE bonheur
si vous ne veniez pas semer
LA discorde
et LA chicane.
Pour retrouver LE calme,
je crois que nous devrions laisser
LE genre décider.
Vous pouvez regarder
LA télé, mais nous choisissons
LE poste, même si LA télécommande vous appartient, nous avons LE contrôle.
Ne voyez aucun sexisme là-dedans, oh non ! D'ailleurs, entre parenthèses je vous signale que LE mot sexe n'a pas de FÉMININ. On ne dit pas LA sexe , mais bien LE sexe d'une FEMME.
Dès que c'est sérieux, ou important, comme par hasard, c'est tout de suite au MASCULIN.
On dit UNE rivière, UNE marre d'eau mais on dit UN fleuve,UN océan. On dit UNE trottinette, mais UN avion à réaction ! Et quand il y a UN problème dans UN avion, c'est tout de suite UNE catastrophe!
C'est toujours la faute d'UNE erreur de pilotage, d'UNE panne d'essence, d'UNE mauvaise visibilité, bref toujours à cause d'UNE connerie.
Et alors là, attention mesdames, dès que LA connerie est faite par UN homme ça ne s'appelle plus UNE connerie, ça s'appelle UN impondérable.
Enfin, moi, si j'étais vous les FEMMES, je ferais UNE pétition. Et il faut faire très vite parce que votre situation s'aggrave de jour en jour. Y'a pas si longtemps, vous aviez LA logique, LA bonne vieille logique FÉMININE.
Ça ne nous a pas plu, nous les HOMMES et nous avons inventé LE logiciel. Mais vous avez quand même quelquefois des petits avantages : nous avons LE mariage, LE divorce; vous avez LA pension, LA maison. Vous avez LA carte de crédit, nous avons LE découvert
Moralité LE type qui a inventé LA langue française ne vous aimait pas beaucoup...
Sans aucune provocation, mais c’est tellement bien vu !